Consommer mieux, en pratique on fait comment ?

Consommer mieux

Aujourd’hui, nous allons ensemble lister toutes les pratiques simples et utiles que nous pouvons tous adopter pour consommer mieux et autrement.

Pourquoi consommer mieux ? Tout simplement parce que nous traversons une époque où la prise de conscience collective concernant notre planète est à son paroxysme. Les écoliers, les collégiens, les lycées et tous les citoyens français sont alertés par l’urgence de prendre soin de notre environnement.

Nous avons tous la possibilité de devenir acteur d’un engagement plus responsable et durable, et d’une vie meillure. Nous allons dans cet article voir comment nous pouvons nous y prendre pour consommer mieux et pour moins cher, si si je vous assure c’est possible.

Mieux consommer

Comment faire au quotidien pour consommer mieux ?

Nous avons tous nos habitudes de consommation. Nous allons une à deux fois par semaine faire nos courses. La liste est parfois faite, parfois on s’autorise plutôt à improviser en fonction de ce que nous trouverons dans les rayons et ça les distributeurs l’ont bien compris et ils s’en amusent. Nous sommes des proies faciles pour ces entreprises industrielles de la consommation.

Voici quelques gestes faciles à adopter pour consommer autrement :

#1 on consomme localement le plus possible, donc français

Là encore, qu’est-ce que ça veut dire consommer localement. Vous n’avez peut-être pas la chance de pouvoir aller faire votre marché, parce que vous travaillez beaucoup ou qu’il n’y en a pas dans les environs. Pas grave, dommage mais ce n’est pas grave.

Pour ceux et celles qui ont la possibilité de vous rendre au marché de votre ville, village ou quartier, je vous encourage à aller à la rencontre des maraîchers, des agriculteurs, des producteurs locaux.

4 bonnes raisons de le faire.

  • Vous découvrirez que les gens sont super sympas, et ils vous racontent comment ils travaillent, ils ne vous traitent pas comme de vulgaires clients.
  • Les prix sont plus bas, pas de suremballage au passage, donc moins de tri à faire en rentrant, ça rend toujours service.
  • Des produits de grande qualité, ils sont frais, ils ont été ramassés ce matin.
  • Vous allez profiter des produits de la saison et ne plus vous laissez berner par les fraises au mois de décembre qui vous font de l’œil mais qui n’ont au final aucun gout et qui ont voyagé en chambre froide pendant des jours entiers pour arriver jusqu’à vous.

 La couche d’ozone vous remerciera.

#2 on consomme en vrac

Depuis des années, vous êtes habitués à utiliser vos sacs qui ne sont plus distribués massivement en grande surface. Vous avez plusieurs sacs dans le coffre de la voiture et peut-être même un plus petit qui vous accompagne dans votre sac à main ou votre sacoche pour vous messieurs. Très bien. Conservez cette fabuleuse habitude de ne pas acheter pour jeter.

Consommer en vrac c’est le même principe. Plutôt que d’acheter des pâtes ou du riz conditionnés dans une boite en carton qui finira au mieux dans une poubelle jaune parce que vous avez été bon élève ; essayez d’aller acheter ces produits secs dans les rayons du vrac. Même dans votre grande surface habituelle, vous pouvez les trouver. Et petit plus, vous aller là encore découvrir, que vous avez la possibilité, d’acheter des fruits secs pour l’apéro par exemple. Mais aussi des pépites de chocolat, que vous êtes habitués à acheter mais pas dans cet emballage-là. Vous y découvrirez non seulement des produits que vous ne soupçonniez pas mais vous gagnerez une place folle dans vos placards une fois arrivée à la maison. On évite en consommant en vrac un gaspillage énorme.

N’êtes-vous pas le premier à répéter qu’il ne faut pas gaspiller !! Alors action, c’est à vous de jouer.

Petite astuce : pour tout ce qui est graines, pâtes, riz, lentilles… le top est de se servir de bocaux en verre pour tout conserver. Vous en avez tous chez vous. Et plutôt que de les recycler, la prochaine fois gardez en quelques-uns et donnez-leur une seconde vie.

distribution en vrac

#3 on cuisine avec des produits bruts

Qu’est-ce que ça veut dire ? Et bien qu’au lieu de vous acheter un plat tout fait à réchauffer et au pire qui sera surgelé ou en boite, vous allez pouvoir cuisiner, ou prendre gout à cuisiner les produits frais que vous avez acheté samedi dernier au marché.

Vous vous êtes laissé séduire par la convaincante Margot, qui vous a vendu ses légumes d’automne, vous n’avez pas osé dire non mais maintenant vous ne savez pas quoi en faire ? Pas de panique, vous avez certainement les ressources pour dégoter la bonne recette dans un livre de cuisine que vous n’aviez pas ouvert depuis des lustres !! Allez hop aux fourneaux. Une bonne soupe de légumes, rien de tel à cette époque de l’année ou les soirées commencent à être fraiches. Ou un gratin de légumes, c’est délicieux aussi, et tout ça c’est super simple à faire, même si vous êtes comme moi, pas une super cuisinière.

On arrête donc d’acheter des soupes en brique, des quiches toutes faites. Vous allez vous régaler à les faire mais aussi à les déguster, j’en suis certaine.

#4 on regarde toutes les promos

Consommer mieux c’est aussi apprendre à consommer moins cher. Les prix grimpent dans tous les domaines, mais notre budget consacré aux denrées courantes n’augmente pas pour autant, il faut donc bien trouver des astuces, pour consommer mieux et pour un budget maîtrisé. Sinon, c’est le compte bancaire qui en prend un coup.

Vous n’êtes pas obligés de consommer bio pour mieux consommer, stop aux idées reçues. Et puis le bio, n’est pas forcément plus cher mais là encore cela dépendra où vous acheter vos produits (privilégier les circuits courts-le local-le français)

Que ce soit dans votre grande surface préférée, (bio ou pas), au marchés, ou en ligne, soyez à l’affut des promos. Elles peuvent parfois être très intéressantes.

Et cela vous permettra aussi de planifier vos repas. Si vous vous retrouvez avec plus de fruits que de légumes à la maison, alors vous pourrez par exemple vous faire de bonnes compotes, ou des jus de fruits frais, les enfants les adorent.

Et puis c’est aussi l’occasion de vous préparer le repas du lendemain midi que vous apportez au travail. Mettez tout ça dans un bento et le tour est joué.

Vos collègues seront peut-être curieux de constater ce que vous avez à manger, et vous pourrez les épater en leur disant : « c’est moi qui l’aie fait » !!!

#5 on achète en gros ou à plusieurs

Je ne sais pas si vous êtes là encore habitués à acheter en gros, mais toute proportion gardée, je ne parle pas d’acheter une palette entière.

Acheter plutôt 1kg de farine en vrac, plutôt que 250g.  Vous ferez des économies et vous minimisez l’emballage. N’oubliez pas que partout dans le monde, les emballages forment les plus gros déchets et polluent les océans.

C’est la même chose pour des tas d’articles, je parle des denrées de consommation courantes mais vous pouvez faire la même chose avec la lessive par exemple. Mais là, j’ai une autre astuce à vous suggérer, je suis sûre que ça va vous plaire, on y revient plus bas.

Il y a un peu partout en France, des AMAP, vous en avez peut-être déjà entendu parler ?

AMAP = association pour le maintien d’une agriculture paysanne. Comment ça fonctionne ?

Comme pour toutes les associations, pour en bénéficier vous devez adhérer à l’association par le biais d’une cotisation annuelle ou mensuelle, cela dépend des assos. Cette asso s’engage à vous livrer 1 à 2 fois par semaine, un panier, c’est le principe. Il vous sera demandé de définir ce que vous souhaitez y trouver (viandes, œufs, légumes, fruits) et ensuite vous venez récupérer votre panier sans savoir ce que vous y trouverez exactement. Le panier est rempli par le paysan en fonction de sa récolte de la semaine. Cela vous permet de soutenir l’économie locale en soutenant l’agriculteur du coin, et cela vous permet de manger sain et des produits de saison et de qualité.

Autre avantage, c’est que vous allez rencontrer plein de gens qui sont dans la même démarche que vous, et si un jour, vous ne pouvez pas retirer votre panier parce que vous êtes coincés au boulot, Pauline, pourra certainement, vous le récupérer, c’est aussi ça consommer autrement et mieux, un servie d’entre aide à son échelle. Et AMAP ne veut pas dire bio, c’est une agriculture raisonnée.

graines en bocaux

Consommer mieux, ne se réduit pas à manger mieux :

Nous avons beaucoup bavardé sur la consommation des produits de premières nécessité (l’alimentation essentiellement), mais nous savons que le fait de protéger la planète, notre environnement ne peut pas se résumer à un changement unique de notre mode d’alimentation et d’achat de produits courants.

Consommer mieux, c’est devenir encore plus responsable. Nos enfants sont sensibilisés de plus en plus jeunes, ils nous alertent souvent par suite d’un cours reçu sur la protection de l’environnement justement. En nous disant : « mais, ça il faut le trier ? Pourquoi tu le jettes ici ? » On a toujours une bonne excuse, le manque de temps, la poubelle de tri qui est à plusieurs kilomètres….

Dans les faits, au-delà du tri qui est quasi adopté par tous, nous pouvons encore agir sur des modes de consommation différents à plusieurs niveaux, et sans tomber dans l’extrême.

#1 faire attention à l’énergie qu’on utilise

Vous avez certainement tous en tête cette publicité « ça n’est pas Versailles ici !!!! », elle nous fait sourire mais ce sont pourtant des gestes que nous devons tous adopter. La problématique énergétique est tout aussi importante.

  • Eteindre la lumière quand elle n’est pas utile.
  • Débrancher les appareils électriques quand nous n’en avons pas besoin
  • Mettre sa TV en mode éco, idem avec son ordinateur ou son téléphone mobile
  • Eteindre le chauffage quand on ouvre sa fenêtre pour aérer ou faire le ménage

#2 utiliser les transports en commun quand c’est possible

Si vous avez la possibilité de laisser la voiture au garage pour aller travailler, c’est idéal de pouvoir bénéficier des transports en communs. Si vous avez la chance de pouvoir y aller à votre vélo, c’est encore mieux, vous êtes un veinard !! L’énergie électrique se démocratise de plus en plus, pour autant elle n’est pas encore très accessible si on veut acheter un véhicule électrique, en France, cela coute encore cher. En attendant, le train, le tram et le métro peuvent être un bon compromis. Et si vous n’avez rien de tout ça près de chez vous, vous pouvez donc essayer le co-voiturage.

#3 fabriquer vous-même quand c’est accessible

Je m’explique, la tendance du DIY (do it yourself = faites le vous-même) est très présente en France aujourd’hui. Ce qui est super dans ce fonctionnement ce que nous avons la possibilité de fabriquer nous-même des tas de choses. De nos produits ménagers, à nos produits de beauté, en passant par la décoration intérieure ou le jardinage.

Vous en apprendrez tous les jours en choisissant d’adhérer à cette communauté qui s’est démultipliée en seulement quelques années.

Personnellement, je me suis penchée sur le DIY pour réaliser moi-même une partie de mes produits cosmétiques et les produits que j’utilise au quotidien dans la maison, parce qu’une fois qu’on a appris à lire les étiquettes pour consommer mieux, on abandonne tous les anciens produits et on repense tout.

Je me suis mise à fabriquer :

  • Ma lessive maison (des recettes toutes simples sont à votre disposition sur le net)
  • Mes pastilles de lave-vaisselle maison
  • Mon dentifrice maison
  • Mon démêlant maison
  • Etc……

En plus de devenir actrice de la protection de l’environnement, je me sens utile et c’est très ludique.

On est toujours fiers de ce que nous avons réalisé soi-même.

#4 recycler mais pas uniquement vos emballages

Le tri sélectif est à priori plutôt bien adopté. Mais quand je vous incite ici à recycler, je pense plutôt à ça :

  • Vos vêtements, vous avez plusieurs choix possibles : bennes de tri de vêtements, le don aux associations, les vide grenier, mais aussi les plateformes d’échange, je ne citerai pas la plus connue, elle fait suffisamment de publicité pour que vous l’ayez reconnu. Cette application, vous permet de vendre et de racheter. Pour mes deux ados, je vous assure que c’est un bon plan. Ils ont leur cagnotte et ils apprennent à acheter autrement.
  • Vos meubles, vous voulez changer de déco, ne pensez pas systématiquement déchetterie, vos meubles et objets de déco peuvent eux aussi trouver une seconde utilisation. Vous pouvez dans le DIY, apprendre aussi à détourner la fonction première d’un meuble. Cela vous permettra sans doute d’économiser, et avec un pot de peinture et quelques astuces vous pourriez y prendre gout !!
  • Vos déchets alimentaires, peuvent trouver aussi une fonction. Pour ceux qui ont un potager, le composte est idéal, pour ceux qui comme moi sont citadins, c’est pas gagné. Bah si, c’est possible mais chacun à son niveau.

Il y a des chevaux à côté de chez moi, je dépose mon pain rassis par exemple. Ce n’est pas grand-chose mais cela m’évite de jeter.

Mieux consommer c’est mieux vivre avec son temps, pour permettre de sauver la planète à notre niveau, à notre échelle en adoptant des gestes simples, et un autre mode de consommation. Ce n’est pas partir dans un combat acharné contre les politiques, c’est juste se rendre acteur, plus responsable, c’est une transition entre le monde d’aujourd’hui et une nouvelle société qui se dessine. Et puis ça peut non seulement devenir ludique, meilleur pour la santé, mais aussi meilleur pour le porte-monnaie, alors nous avons tout à y gagner.

Mais pour que les vrais changements s’opèrent, tous les français doivent adopter les bonnes attitudes. De nous petits consommateurs, aux grandes entreprises, pour un monde meilleur, pour que de plus en plus de services se mettent en place pour nous permettre de traiter la question énergétique, et plus largement celle de l’environnement.

Total
0
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *